03 décembre 2009

Départ

Coupette s’en va, ça y est, c’est sûr et certain. Quelques mois de boulot, de cafés-clopes, de déjeuners à parler mecs, un afterwork Nicolas, un autre moins glorieux, un dernier déjeuner avec plein de monde, et ça y est, c’est déjà presque fini.

Coupette s’en va et ça me fait ch%er. Oui, je sais, c’est pas beau comme mot, mais c’est la réalité. On ne s’était pas vues depuis deux ans à mon retour, malgré les promesses de s’appeler, de se faire des soirées, et on ne l’a jamais fait. Et je n’ai pas envie que l’on se perde de vue.

Coupette s’en va et ça me rend triste. Je réalise déjà un peu, maintenant que je suis dans un autre bâtiment et que je ne passe plus dans son bureau lui faire la bise, lui raconter en secret mes histoires, la conseiller sur les siennes.

Coupette s’en va et elle abuse ! Débordée entre son boulot à boucler et son déménagement à gérer, elle ne veut pas organiser de pot de départ… Alors qu’elle est appréciée de tous et toutes, toujours aussi adorable à apporter le sourire dans tous les bureaux.

Coupette s’en va et c’est la vie. Elle est enfin sortie de son job qui l’ennuyait. Quelques heures de TGV, et ce sera réglé. Je lui ai demandé de repérer les boîtes pour quand j’irai la voir. Et elle reviendra sur Paris. Après tout, si on a réussi à se retrouver comme si on ne s’était jamais quittées en septembre, il n’y a pas à s’inquiéter.

N’empêche que ça ne m’empêche pas d’être triste…

Posté par enzy à 07:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Départ

Nouveau commentaire