30 décembre 2009

Bottle of wine

Il y a maintenant quelques années, lors d'une grande vague de froid au mois de décembre, deux étudiantes se promènent dans le quartier de gare de Lyon. La première invite la seconde à l'accompagner chez un caviste aux conseils fort avisés pour lui permettre de terminer la constitution de sa hotte.
Forcément, comme il est très bon commerçant, et qu'elles sont bonnes clientes, avec leurs familles d'oenologues, elles repartent avec une bouteille en cadeau. Et pour ne pas faire de jalouse, elles décident de la boire aussi sec en emballant leurs cadeaux de Noël. On a vu plus conventionnel en guise goûter pour se réchauffer à cinq heures de l'après-midi, mais c'était ce qu'il y avait de mieux approprié pour :
- Avoir une excuse pour foirer les papiers cadeaux
- Cracher sur nos mecs ingrats (à l'époque on était maquées jusqu'au cou, et quasi mariées)
- Se poiler comme des baleines, bêtement
Entre-temps, de l'eau a coulé sous les ponts, que ce soit les miens ou les siens, on s'est perdues, retrouvées, la voilà qui s'est faite enlevée par un montagnard et qui menace de virer grenouille de bénitier (oh, ça va, je blague !)... Maintenant, il va falloir que je trouve une excuse pour aller la voir, genre "ouai, trop cool, j'ai super envie de faire de l'escalade et de pleurer ma mère sur une grande voie !".
Alors, ma Bouquetine, si tu me vois débarquer avec une bouteille de blanc accrochée à mon baudrier, oui, tu sais bien, la bouteille que l'on reconnait au premier coup d'oeil, ça veut dire que tu me manques, et que notre madeleine de Proust, elle se déguste à deux...

 

Posté par enzy à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bottle of wine

Nouveau commentaire